Visite du chantier Le Got à Plougerneau

Le chantier Le Got, est le chantier naval de Plougerneau, pays des goémoniers du « pays pagan« . C’est là que le Reder Mor 6 a été construit en 1962 (voir article ici). Il existe aussi un musée des goémoniers à Plougerneau qui vaut la visite (coordonnées ici).

Charpentier de père en fils. Jean-Louis travaillait avec son père et est parti au service militaire en 62, il a commencé les membrures du RM6, juste avant.

Nous avions convenu de nous retrouver, Bernard Prigent (c’est lui qui s’occupe de l’entretien des bateaux, les fait naviguer) et moi même, au port du Koréjou et ce fut l’occasion de découvrir Jean-Louis Le Got, fils de Théophile : il revenait de relever les casiers avec un copain….  et rendez-vous est pris à son chantier, à mi-chemin entre le port et le centre-ville.

 

Une ambiance d’autrefois, Jean-Louis avait ce chantier naval, mais aussi une boutique de pêche et il faisait office de fossoyeur, fabriquant les cercueils. (ph 2,3)

LeGot (2)

LeGot (3)

Jean-Louis garde son atelier, y faisant des maquettes (pour surtout ne pas s’ennuyer) des bateaux construits ici et il nous montre cela, en compagnie de Bernard Prigent ( 4,5,6)

LeGot (4)

LeGot (5)

LeGot (6)

Il a même retrouvé le gabarit d’étrave du Reder Mor 6 (7,8).

LeGot (7)

LeGot (8)

Tous les gabarits sont conservés, annotés au crayon de bois, parfois modifiés au fil des ans ou des souhaits des clients (en ajoutant une latte pour changer par exemple la forme de l’allonge de bas)  (9,10,11).

LeGot (9)

LeGot (10)

LeGot (11)

Voyant des photos de notre chantier, car Jean-Louis suit notre site et envisage de venir nous voir en 2019, voici ses quelques remarques bienveillantes:

  • il faisait une entaille pour placer la sous-lisse alors que nous avons vissé celle-ci,
  • il a encore un lest récupéré, si nous avions besoin,
  • faire un plancher en sapin, très bien,
  • Si il y a un lest extérieur, peu de nécessité de poids supplémentaire, hors le poids des matériaux cabine : env 300kg.
  • À l’origine, le bateau avait 2 étais pour le Capitaine Estienne,
  • SURTOUT : en 1957, le capitaine Estienne voyait passer les ligneurs devant chez lui, et il voulait le même : des bateaux rapides, avec plus de TE que les goémoniers, plus manœuvrables. Et en 1960, le Dr Perron lui a demandé un second plan : le prototype « Dauphin2 » construit en 1962, juste l’année où Jean-Louis part au service militaire.

 

« Karreg Hir » et « Fleur des Iles » (photo FdI et Karr) ont prévu de venir à la Semaine du Golfe 2019, de bien belles rencontres en vue !

Le « Fleur des Iles » est un goémonier qui a travaillé et a été construit chez Le Got en 1962: contemporain du RM6 (voir article de Ouest-France). Le Karreg Hir est une copie de goémonier des années 1930, construit chez Le Got aussi, pour l’association éponyme (coordonnées ici).

KarrHir et FldesIles 2011

Article réalisé par Manu Flahault.

2 Commentaires

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*